13/01/2008

extension parc artisanal de gastuche

gastuche001
 

Ce lundi 7 janvier, Ecolo Grez-Doiceau et Ecolo-Wavre ont invité la presse pour présenter le projet d'extension du parc artisanal de gastuche et ses nuisances.

Si vous désirez avoir plus d'information, cliquez ici.

100_0105

100_0102
Les intervenants: Erik Todts (Grez-Doiceau) et Arnaud Demez (Wavre) 

Voici le texte de l'intervention d'Ecolo-Wavre.

L’extension du Parc Artisanal de Gastuche :

une vision du passé, projetée au mauvais endroit …

Ecolo-Wavre a décidé de réagir à ce projet, car cette extension serait réalisée essentiellement sur le territoire de la ville de Wavre, à la frontière Est de la commune, dans une zone sensible (décharge de Basse-Wavre et projet du contournement Nord).


Les principales nuisances à court et moyen termes toucheront les habitants de Grez-Doiceau, mais il est fort probable qu'une partie du charroie continuera à emprunter le territoire de Wavre, comme c'est déjà la cas actuellement (1).


A long terme, ce projet, son trafic routier et ses nuisances pourraient être instrumentalisés pour justifier la mise en œuvre du contournement Nord.


Depuis longtemps, Ecolo-Wavre s'oppose à ce contournement pour des raisons :


  • environnementales : traversée d'une des dernières zones rurales de Wavre - le Culot - et passage à proximité d'une zone reconnue Natura 2000 - les marais de Laurensart - ;

  • d'aménagement du territoire : désenclaver un zoning monomodal que les autorités wavriennes ont créé et développé malgré les problèmes de mobilité qu'il allait inévitablement créer ;

  • économiques : le MET estimait récemment le coût de ce contournement à 10 millions d'Euros.


Depuis quelques années, avec la hausse constante du prix des carburants et la découverte des impacts environnementaux du trafic automobile, un nouvel argument s'ajoute à la liste : construire une nouvelle infrastructure routière est une solution du passé.


C'est pourquoi nous proposons d'affecter les moyens financiers publics et les énergies humaines nécessaires à d'autres objectifs à court terme et dont l'impact sur la mobilité sera rapidement perçu :


  • Refuser des projets industriels nouveaux dans une zone que seul le transport routier permet de desservir.

  • Aider les entreprises du zoning Nord à développer des plans de mobilité d'entreprises.

  • Développer la carte Hypermobil pour remplacer progressivement les voitures de société.

  • Renforcer les lignes de bus desservant le zoning et en créer de nouvelles.

  • Evaluer, quand ils seront terminés, les aménagements routiers entrepris par le MET entre la sortie d'autoroute à Bierges et le Zoning.

1( ) Par la sortie 7 du E411, la N4, le carrefour du Fin Bec et la N286..

15:53 Écrit par Arnaud DEMEZ Chef de groupe dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.