23/09/2007

Conseil communal 11 septembre 2007

Conseil communal du 11 septembre 2007 (le prochain aura lieu le 16 octobre 2007 à 19h à l'Hôtel de Ville).

bulletin

Notre groupe a voulu réagir au Plan Communal de Logement proposé par la majorité et expliquer pourquoi nous l'avons trouvé insatisfaisant.  De ce fait, nous avons voté contre ce plan.

logement
 

Voici l'intervention de Véronique Mayaux-Michel:

Une première réflexion d’ordre pratique, nous déplorons le fait que le « passionnant » rapport qui est sensé étayer le programme communal 2007-2008, d’actions en matière de logement ne soit pas parvenu aux conseillers en même temps que l’ordre du jour du Conseil d’aujourd’hui ! La qualité de l’information est garante de la qualité de l’exercice de la démocratie ; ce serait bien si tout le monde jouait le jeu !

Ensuite, il aurait été intéressant de faire une évaluation du précédent programme. Ce n’est pas fait.

Qu’à cela ne tienne, concentrons nous sur le rapport 2007.

Tout d’abord, la méthode : l’élaboration du rapport est le fruit d’une concertation entre différents acteurs sociaux et politiques intéressés au problème du logement tant sur la commune que sur la province. Pourquoi ne pas avoir collaborer avec le monde associatif, Ligue des Familles, Un Toit pour toi, Resto du Coeur…


Quelques constats :

-Wavre ne dispose toujours pas d’un schéma de structure ni d’une régie foncière. Par contre, nouveauté, la ville et le CPAS se sont affiliés à l’AIS, espérant que cela permettra d’accroître l’offre de logements, par l’occupation des étages inoccupés des magasins du centre ville p.ex.


Les besoins :

-Le prix des logements ne permet pas aux jeunes ménages de s’installer dans la commune. Les jeunes wavriens n’ont pas les moyens de rester dans leur commune une fois leur diplôme en poche !

-L’analyse démographique montre, comme le rapport précédent que la population wavrienne vieillit.


-En 2006, la commune comptait 13007 logements, parmi lesquels 8.8% de logements sociaux (l’occupation de l’immeuble de la rue de Nivelles permettra de passer à 9 %) Mais 69% des logements sont occupés par leur propriétaire. Les locations sont trop rares et trop chères !

Donc, un criant besoin de logements sociaux et de logements moyens destinés aux jeunes mais également aux personnes âgées, et adaptés à leurs besoins, à leur état de santé et à leur niveau de dépendance, ainsi qu’aux personnes à mobilité réduite !


-Autre besoin criant sur la commune : des logements temporaires, gérés par le CPAS. Qu’ils soient d’urgence ou de transit.


Les solutions avancées pour 2007-2008 par les 2 fiches qui sont soumises à notre approbation :

1/L’aménagement de 6 logements de transit , 9 rue de Rosières, pour le compte du CPAS. Travaux réalisés en 2008, subsidiés à 100%

2/La construction par le Foyer Wavrien de 10 maisons (Logement acquisitif), Subsidée à 75% mais pour lesquelles la procédure administrative doit être recommencée et l’adjudication ne pourra donc pas se faire en 2008 !


Comme Jean l’avait déjà dit avec humour en 2003, « c’est un peu court, jeune homme ! ». En effet, l’affiliation du CPAS à l’Agence Immobilière Sociale, la création des logements de transit, les 10 maisons au village expo… Tout cela faisait déjà partie du programme précédent. Lequel envisageait pourtant la construction de logements moyens rue de Bruxelles, sur une propriété du CPAS. Ce bâtiment a été vendu au privé et transformé en logements chers et en magasins !

Idem pour l’ancien abattoir, localisation pourtant idéale de logements sociaux intégrés dans le tissus urbain, vendu également à un promoteur privé !


Bien sur me direz-vous, il y a le projet du Champ Ste Anne  qui est supposé résoudre tous les problèmes de logement à Wavre ! Oui mais voilà, il amènerait tant d’autres difficultés dans la commune que le bon sens impose une réflexion plus qu’approfondie qui risque d’être encore bien longue pour tous les gens qui cherchent un toit décent et qui comme sœur Anne ne voient rien venir et ne verront peut-être jamais rien !

Peut être un échevin du logement pourrait-il mettre sa créativité, son imagination et son énergie au service de la commune et élaborer des projets plus cohérents et plus réalistes…s’il existait…


Pour terminer, quelques petits détails :

  • Comment expliquez-vous que le nombre de logements à Wavre soit passé de 13055 en 2003 à 13007 en 2006.

  • Le nouveau plan ne reprend plus du tout la notion de quartier dégradé, qui était traitée en 2003, alors que cela correspond pourtant toujours à une réalité.

  • Si aucune « domiciliation » dans des kots, des garnis ou des logements insalubres n’est recensée, cela ne signifie pas pour autant que ce type de logements n’existent pas ! Bien des témoins vous le confirmeront.

  • Le recensement des logements inoccupés sera-t-il suffisamment fiable pour permettre dès 2008 d’appliquer la taxe prévue par la Région Wallonne ?


18:37 Écrit par Arnaud DEMEZ Chef de groupe dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseil communal logement |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.