15/02/2007

DECLARATION DE POLITIQUE COMMUNALE

Ce mardi 13 février, nous avons débattu au conseil communal de la déclaration de politique générale déposée par la majorité (cliquez ici pour la lire).

Voici les remarques et suggestions proposées par ECOLO-WAVRE.

bulletin

Votre déclaration a retenu toute notre attention depuis ce jeudi soir. Comme nous l’avons reçue au-delà des délais légaux, nous trouvons normal d’en débattre aujourd’hui et de ne la voter qu’en mars.

Conscients de l’importance de ce document, nous avons décidé que nous interviendrions tous les 4. Chacun d’entre nous a plus spécialement analysé certains chapitres et vous interpellera  sur vos projets s’y rapportant. Ce seront aussi les domaines et les dossiers que nous suivrons chacun pendant cette mandature.

Mon intervention portera sur l’analyse générale de vos projets, les finances, l’économie, l’environnement et le logement.

 

UNE DECLARATION AVEC DU VERT PALE OU FONCE ?

 

Nous sommes très fiers de voir quelques unes de nos propositions se retrouver dans cette déclaration. Nos idées continuent à être contagieuses et sont même très à la mode pour l’instant. Dans le cas de la gestion communale wavrienne, nous pouvons dire « mieux vaut tard que jamais ». Le dormeur vient de se réveiller !!!!

« Le dormeur doit se réveilleur », cette célèbre phrase du Président Busquin devant un congrès socialiste dans les années 90 était sensée secouer un parti qui s’ankylosait. 15 ans plus tard, peu de choses ont changé aux pays des camarades.  Nous ferons tout pour que le pyjama vert du dormeur wavrien soit foncé et non pâle, comme certaines mesures prises fin de la dernière mandature nous le laissent penser.

 

A propos de la dernière mandature, nous retrouvons ici beaucoup des projets qu’elle avait inscrits dans sa déclaration de 2001. Nous pensons par exemple au déblocage de la mobilité, les solutions pour le logement et la salle culturelle.  Ce que Charles Ier n’a pas réalisé, le sera-t-il par Charles II ou devrons-nous attendre un Charles III, porteur d’un projet politique plus courageux ? 

 

Enfin, nous tenons à saluer votre initiative d’évaluer à mi-mandat les réalisations de ce programme. A ces mots, l’enseignant que je suis se souvient de son didacticien qui lui rappelait sans cesse qu’on évaluait à partir d’objectifs opérationnels.

Sans vouloir vous faire la leçon, mais avec un peu d’ironie dans le ton, je me demande comment allez-vous évaluer des intentions très vagues du genre : « des échanges intergénérationnels seront encouragés » p.10 ; « Nous encouragerons l’accessibilité physique des lieux de sport, de culture et de loisirs » p.10 ; « la mobilité douce devra être favorisée lorsque c’est possible » p.16 ; etc…

 

Où sont vos objectifs clairs à atteindre d’ici 2009 ou 2012 ? Du genre 50 kilomètres de pistes  cyclables d’ici 2012 ou 20% d’économies d’énergies dans les bâtiments communaux ?

 

FINANCES

 

Lors de votre rencontre avec le Ministre Antoine, vous avez reçu confirmation que le principe du « coût vérité » s’appliquera obligatoirement à la collecte des déchets pour 2008.

Comment se fait-il qu’une équipe aussi efficace que la vôtre et qui jusqu’en octobre 2006 a compté dans ses rangs un député wallon, semble découvrir maintenant cette réalité connue de tous ? Voici le deuxième cadeau offert aux Wavriens qui va tomber à l’eau. Le premier, l’eau justement, le collège précédent avait confié à l’IECBW le soin de faire passer la pilule. Cette fois-ci, plus de paravent possible ! Comment comptez-vous faire ?

 

ECONOMIE

 

Vous indiquez qu’une étude de géomarketing a été commandée  pour établir une vision à long terme du développement de la commune.

Comme le plan de sécurité routière semblait avoir pour mission d’établir l’urgence d’un contournement nord, cette étude doit-elle orienter votre politique urbanistique vers l’accueil de grandes enseignes en périphérie (PADEM le retour) ou au centre-ville (Projet Tractebel sur le site de la Providence) ? En clair, cette étude ne servira-t-elle pas à justifier la pertinence de projets déjà existants ?

 

ENVIRONNEMENT ET CADRE DE VIE

 

A propos des efforts pour l’entretien des espaces verts existants, vous citez l’exemple du Bois de Beumont mais il en existe bien d’autres et certains oubliés depuis bien longtemps, nous pensons ainsi à la Zone verte dans le quartier de Chèremont.

 

Nous nous réjouissons de votre projet de pacte environnemental mais nous avons des craintes quant à son efficacité réelle. Dans ce dossier vous jouez à chaud/froid : chaud…quand vous dites que « la commune doit apporter sa pierre aux initiatives qui contribuent à respecter  notre planète » et froid quand vous dites, 6 lignes plus loin, « il faut respecter l’argent du contribuable en développant des initiatives rationnelles sur le plan énergétique ».

 

Nous ne vous posons qu’une question : est-il temps de prendre des mesures énergiques contre le réchauffement climatique au niveau local (mesures qui coûteront à court terme mais qui seront vite remboursées) ou avons-nous encore le temps de prendre des mesurettes ?

 

A propos de l’introduction de clauses éthiques, sociales et environnementales dans les marchés publics, pourquoi précisez-vous certains marchés ? Sera-ce un certain généreux ou pingre ?

 

LE LOGEMENT

 

Quand vous évoquez la construction et la rénovation de logements sociaux, le ferez-vous en veillant à qu’elles permettent de rencontrer des objectifs d’économies d’énergies ?

Encore un objectif peu opérationnel : une attention particulière devrait être portée à la situation des étages vides au-dessus des commerces ? Combien ? En collaboration avec l’AIS, les propriétaires ? Est-ce pour vous une priorité ?

moc01

Arnaud Demez, Chef de groupe ECOLO

PMR

 Après la lecture de votre programme, nous sommes heureux de constater l'attention particulière que vous portez aux problèmes rencontrés par les personnes handicapées.
Depuis 2003, année européenne de la personne handicapée, le groupe Ecolo a attiré l'attention des pouvoirs communaux sur les nombreuse lacunes de la ville dans ce domaine.
Le groupe avait mis sur pied un dossier complet sur les améliorations à réaliser.Ce dossier a été à plusieurs reprise traité avec dédain jusqu'en 2005 où enfin, les autorités ont réagi et commencé à améliorer la situation.
En a résulté le vote exceptionnel pour la ville de Wavre d'une commission consultative de la personne handicapée, qui nous en sommes heureux est maintenue sous votre autorité.

Dans votre programme, vous mettez l'accent sur le problème des places de parking réservés aux PMR. Vous dites, je cite : " Nous mènerons une évaluation des places disponibles et veillerons à en augmenter le nombre..." Il est bien gentil de veiller à... mais n'oubliez pas ici qu'il s'agit d'un quotat légal obligatoire non respecté et non  d'une bienveillance éventuelle de la commune. De nombreux batiments publics ne sont pas non plus conformes aux normes légales en matière d'accessiblité. Je cite pour exemple, mais il y en a d'autres : l'académie des beaux-arts, totalement inaccessible, la bibliothèque, les écoles ainsi que la majorité des commerces et restaurants de la ville ... et alentours, à Limal, n'en parlons pas. Sans parler de l'absence totale d'aménagement de la voirie pour les personnes aveugles et sourdes. Notons que l'année 2007 est l'année de l'égalité des chances. Les personnes handicapées ne pourraient-elles pas crier à la discrimination dans de telles conditions de vie.

Voilà, Monsieur, suite à ces différentes remarques, nous aurions quelques petites questions.

1. Outre le budget de 50000 euros octroyés par la commune, recevez-vous des subsides des autorités supérieures pour la réalisations de ces aménagements

2. Pouriez-vous vous penchez le plus rapidement possible sur le souci des places de parking ainsi qu l'urgent besoin de sanitaires adaptés au sein de l'hôtel de ville . Voila , merci pour votre écoute.

sabine01

Sabine Toussaint conseillère communale

 

villa

Mon intervention portera sur les points concernant, et je reprends vos titres : l’information, la participation et le dialogue ; la solidarité ; la culture ; et pour terminer la liberté des cultes et la laïcité.

 

L’information, la participation et le dialogue.

 

Nous nous félicitons des initiatives prises à l’égard des jeunes. Nous sommes convaincus que l’éducation à la citoyenneté et à la démocratie est une affaire de tous et à plus forte raison du pouvoir politique communal, qui se doit d’être le plus proche du citoyen.

Nous sommes par contre, moins enthousiastes face à votre décision de ne pas mettre sur pieds de commissions consultatives permanentes. Le nombre de conseillers composant le conseil communal ne peut pas constituer un obstacle puisque le but de telles commissions est justement d’ouvrir le débat aux citoyens concernés et ce à l’initiative des mandataires.

En lieu et place, vous proposez « des comités de suivi pluralistes dans le cadre de certains dossiers stratégiques »

Pouvez-vous nous éclairer sur le contenu de cette proposition, nous donner plus de détails pratiques quant à la manière dont vous concevez les choses ?Quels sont les sujets ou dossiers éventuels qui sont visés ?

 

Voilà pour la participation, venons –en à l’information.

 

Vous privilégiez l’Internet, à travers le site de la ville wavre.be, pour informer les wavriens tant de l’actualité communale, culturelle, politique qu’ administrative, y compris un pseudo droit d’interpellation du Collège. Nous savons tous qu’Internet n’est pas accessible à tous. Bien des wavriens sont  nés avant le règne  de Bill Gates et tous n’ont pas, loin s’en faut, les moyens de se connecter. Nous le savons tous ! C’est pourquoi il nous semble que la création d’ un journal d’information communale, accessible à tous et dont les colonnes seraient ouvertes à l’opposition aussi, reste une priorité. Faut-il déduire de votre déclaration que vous y renoncez définitivement ?  

Quant à l’idée des Macas d’Or, elle est amusante. Un peu plus de paillettes dans la belle vitrine que Wavre se plaît à être !

 

La solidarité

 

Le point qui concerne la « reconstruction » de la maison de retraite a particulièrement attiré notre attention. Vous promettez que « le bâtiment sera conçu en vue de renforcer l’autonomie des résidents et leur insertion dans la vie sociale. »

 

Quel est exactement le contenu du projet qui est visé ici ? S’agit-il d’un projet de type Cantou, qui nécessite effectivement une conception architecturale particulière pour permettre des échanges entre résidents, l’organisation d’activités,…Est-ce un projet de ce type dont il s’agit ici ?

 

La culture qui rayonne

 

Beau titre ! Il est en effet temps que la culture rayonne à Wavre pour que chacun puisse bénéficier de sa chaleur et de sa lumière ! Pour cela, il nous manquait un astre : la salle culturelle. La voilà bientôt sur orbite, le projet semble enfin lancé.

Deux questions se sont posées à nous à la lecture de vos propositions :

1/Vous envisager de « mener des concertations et évaluer les besoins afin de déterminer le cahier des charges ainsi que la meilleure localisation pour cet important projet ». Question : avec qui envisagez-vous cette concertation s’agissant de donner un écrin aux initiatives existantes et de permettre le déploiement de nouveaux projets ?

2/Vous envisagez la création d’un Centre Culturel chargé de la programmation de l’agenda. Pouvez-vous nous donner des précision quant au type de programmation ?

 

Le patrimoine monumental et historique

 

Il est évident qu’ »il joue un rôle de premier plan dans la perception de la qualité du cadre de vie ».Et puisque pour vous aussi, « la découverte de notre patrimoine historique participe à la recherche et à la mise en valeur de nos racines », cela signifie-t-il qu’on peut espérer qu’enfin notre Villa Romaine, une des plus importantes d’Europe, je le rappelle, soit traitée avec le respect qui lui est dû ? 

 

La liberté des cultes et la laïcité

 

Dans votre chapitre consacré à la liberté philosophique et de religion, je note : « Nous mettrons en œuvres le principe de neutralité des services publics tout en prenant des initiatives afin de permettre à chacun d’exercer sa liberté »

Faut-il trouver ici une réponse au problème qui a agité un organe décisionnel du CPAS  il y a quelques mois et qui avait trait au port du voile islamique ?

véronique Michel-Mayaux 03

Véronique Michel conseillère communale 

 

 

 

vélo01

Je terminerai ce tour d’horizon par un regard un peu critique sur deux aspects importants de cette déclaration : la sécurité et la mobilité …

 

« Garantir la sécurité »

 

Si notre volonté est claire de garantir à chacun dans la commune la plus grande sécurité, nous ne pouvons que nous inquiéter de certaines propositions concernant ce point sensible :

- « nous soutiendrons des initiatives relatives à des réseaux d’informateurs de quartiers » …Quid ? Quelle base légale ? Informateurs de quoi ?  

- « Nous acquérrons des caméras de surveillance supplémentaires, notamment des caméras mobiles pour s’adapter aux déplacements de la délinquance… » Est-ce vraiment la bonne solution ? Il fallait des policiers devant les écrans de contrôle, qui va s’occuper de la mobilité de ces caméras ? … Ne serait-ils pas plus efficace de remettre les policiers dans la rue, dans leur rôle prioritaire d’agents de proximité ! Et puis les « délinquants » auront toujours une longueur d’avance ! … Et qui sont ces « délinquants » ? (Quand il est écrit que des problèmes d’insécurité subsistent, en particulier dans certains lieux …lesquels ???

 

Dans le volet « prévention »…

-         « En partenariat avec les acteurs de terrain, nous lutterons contre les décrochages sociaux …ou scolaires … » « La lutte contre l’absentéisme scolaire et le combat contre la racket dans et autour des écoles seront renforcés… » Nous connaissons tous la circulaire PLP41 du ministre Dewael instaurant un partenariat école-police, circulaire sur laquelle il y aurait beaucoup de choses à dire... Mais concernant ce chapitre de la déclaration, nous sommes inquiets de son aspect sécuritaire …  Est-ce vraiment le rôle de la commune, ou de la police de gérer l’absentéisme ou le décrochage scolaire entre autres ?  Il existe des organismes compétents et prévus à cet effet : les AMO, les SAS, Les médiateurs scolaires, les équipes mobiles,…Pour nous, clairement, l’intervention de la commune et de la police, en tant qu’agents de prévention dans des problèmes tels que ceux du décrochage, de l’absentéisme, voire même de la gestion des assuétudes, ne peut être envisagé…Il faut laisser chacun travailler dans le domaine qui est le sien !

 

« Améliorer la mobilité »

 

Très heureux de lire en préambule que la mobilité est importante tout autant pour des raisons de qualité de vie que pour des raisons de pollution, et donc de lutte contre le réchauffement climatique …Magnifique… !

Et cela commence bien : « Nous allons privilégier le covoiturage ainsi que les transports publics …Nous allons maintenir, voire augmenter l’habitat dans le centre-ville … »

Et puis, cela commence à déraper …Concernant la mobilité douce… : « elle devra être favorisée lorsque cela est possible,… nous sommes opposés à la création de SUL… » D’ailleurs, on parle plus haut d’accroître la sécurité de ces usagers dits faibles en prêtant une attention particulière au marquage au sol et à la signalisation…C’est vraiment le minimum syndical …Je rappelle à Mr Michel que lors de la campagne électorale, il avait déclaré, à l’occasion d’une balade cycliste wavrienne, que « du haut de mon vélo, je vois la vie autrement » Ce n’est pas demain que la ville de Wavre instaurera un réseau cyclable complet et sécurisé, permettant entre autres l’accès aux écoles pour les jeunes fréquentant les écoles de la ville …

Et puis voilà le contournement Nord…Le Loch Ness de la ville de Wavre, qui s’avère être capital pour l’extension du parc d’activités économiques …

Et là, nous rappelons tout d’abord ce qui est pour nous, mais je l’espère, pour vous également, une priorité vitale et fondamentale : le réchauffement climatique …Alors, avant de vous lancer dans des travaux qui ne feront (encore une fois) que favoriser le tout à la voiture, réfléchissons ensemble à des alternatives à ce projet – ce qui n’a jamais été réalisé pour l’instant … ! Le MET parle d’ailleurs « d’étude de faisabilité »…

 

Et nous continuons à lire le chapitre mobilité pour cette période 2007-2012…Et nous constatons que le plan de Mobilité a disparu…heu pardon…le plan de sécurité routière …Pas une ligne, pas un mot …Bizarre… ! Etrange !

« Afin de favoriser l’utilisation la plus harmonieuse possible de nos voiries, la commune s’est portée candidate à la réalisation d’un plan de mobilité sur son territoire. En chargeant un échevin de cette matière, le Collège a considéré qu’il était important de répondre aux attentes de la population et de participer à la réflexion générale : problème de trafic routier, de sécurité routière, de pistes cyclables, de trottoirs, de sentiers… »

C’était en octobre 2001 …la déclaration de politique générale du collège précédent ...

 

Et qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Transitec nous a présenté le PSR le 22 janvier 2004… Il y a 3 ans ! Depuis…plus de nouvelles …Lors du conseil de novembre, il nous a encore été promis que ce PSR serait rapidement sorti du frigo dès la nouvelle législature …Si nous étions de mauvaise foi, nous pourrions affirmer sans soucis que finalement, ce PSR n’a été que l’anesthésiant permettant d’accoucher sans douleur du Contournement Nord …Mais nous n’oserons jamais le dire ! Alors ? adieu, pistes cyclables, fluidité du trafic, réaménagement des centres-ville, mobilité multimodale,… ?

Pourtant, des propositions intéressantes auraient pu être envisagées, qui amènent une autre fluidité du trafic dans le centre : nous pensons par exemple à la création d’un rond point au carrefour du Fin Bec, à la mise en circulation en boucle dans le centre de Wavre : finis les bouchons en pleine journée rue du Pont ou rue Haute …

 

Un petit clin d’œil pour terminer…Comme Françoise Van Lierde l’a inlassablement souligné durant 12 ans, nous ne pouvons oublier de vous rappeler que pour nous, une piscine est incontournable dans une ville comme Wavre.  Wavre, chef-lieu de province,  qui en revendique le titre…, les subsides qui l’accompagnent, mais pas les problèmes financiers que pourraient engendrer ce genre d’investissement… !  Et cette piscine, vous l’avez noyée dans l’océan de bonnes intentions de cette déclaration de politique communale … C’est dommage !

  

03 Jean Goossens 02

Goossens Jean, Conseiller communal                                                    

 

17:13 Écrit par Arnaud DEMEZ Chef de groupe dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : declaration de politique generale |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.