26/11/2006

DERNIER CONSEIL D'AUBECQ BOURGMESTRE

Ce même mardi 21 novembre 2006, Charles Aubecq présidait son dernier conseil en sa qualité de Bourgmestre.

Voici notre intervention lue par Jean Goossens:

jean aubecq

A l’occasion de ce dernier conseil que préside Charles Aubecq (enfin…dernier … ! peut-être car avec lui, on ne sait jamais !), nous avions envie de vous partager ces quelques lignes.

La critique est facile et en 24 ans, nous avons eu le temps d’accumuler des reproches suffisants pour remplir plusieurs tomes de l’Encyclopédie Universalis. Mais nous avons préféré prendre au autre chemin, celui de l’humour, caustique peut-être, incisif probablement, mais en tout cas respectueux de la personne !

Savez-vous que le jour de la naissance de Charles Aubecq, des milliers de femmes partout dans le monde pleuraient à chaudes larmes ? Avaient-elles déjà pressenti le climat d’autorité extrême, voire de terreur qu’allait faire régner le grand timonier bleu sur la ville de Wavre ? Non, rassurez-vous, elles pleuraient simplement la disparition de Rudolf Valentino, mort ce même 23 août d’une opération de l’appendice…

Et cette coïncidence de dates nous a fait parcourir l’année 1926 à la recherche de contemporains du bulldozer wavrien.

Nous y avons trouvé des ressemblances, des points communs…mais parfois également une opposition extrême !

A la manière de Fidel Castro, Charles Aubecq s’est toujours glorifié de son côté dictateur. Mais pour notre plus grand bonheur à tous, il n’a jamais copié la longueur de ses discours !

Sa longévité au pouvoir pourrait être mise en parallèle avec celle d’Elisabeth d’Angleterre, car comme elle, il n’a sans doute pas encore dit son dernier mot ! Et comme chez elle, Charles attend (celui-ci devra attendre moins longtemps que l’autre… !)

Au contraire de celui de Jerry Lewis, l’humour de notre bourgmestre n’a pas toujours fait rire tout le monde…

Winnie l’Ourson n’aurait quant à lui jamais amusé des générations d’enfants s’il s’était trouvé face au fusil de ce chasseur impénitent qui, ce faisant, l’aurait ajouté à son impressionnante collection de trophées…

Durant ses mandats de bourgmestre, il a du faire face aux irréductibles opposants résistant encore et toujours à l’envahisseur bleu…Certains l’ont rejoint, d’autres luttent toujours … ! Goscinny l’aurait sûrement bien imaginé en Charlus Aubecus, centurion autoritaire menant ses hommes avec une fermeté sans faille … !

Charles Aubecq n’a jamais cumulé que de modestes fonctions : bourgmestre, sénateur, ministre,…Contrairement à Valery Giscard d’Estaing, il n’a jamais pu prétendre au titre de président …à part la présidence de l’IBW, bien évidemment !

Trouver un point commun entre notre ex-futur bourgmestre et Marilyn Monroe relève de l’exploit artistique que nous préférons laisser à d’autres…Néanmoins, c’est la seule femme dans la liste et pour cette raison, nous ne voulions pas la passer sous silence … Sous l’ère Aubecqienne, il n’a pas toujours été facile pour les femmes de trouver leur place : pendant longtemps, le collège fut unisexe, les noms de rues dans les nouveaux quartiers étaient uniquement dévolus à des hommes, écrivains, poètes, artistes ou scientifiques , quelques hésitations ont encore été de mises récemment quant à la nomination d’inspectrices de police.

Fidel Castro, Elisabeth d’Angleterre, Jerry Lewis, Winnie l’Ourson, Goscinny, Valéry Giscard d’Estaing, Marilyn Monroe…On aurait pu y ajouter Mel Brooks, Miles Davis, Alfredo di Stefano, Michel Bouquet, Chuck Berry , André Delvaux,...

Mais nous ne pouvions terminer cette comparaison que par une citation d’un autre de ses contemporains : Albert Jacquard, qui déclarait récemment : « il est temps pour moi de décrire un demain souhaitable, sans me laisser engluer dans les contraintes d’aujourd’hui ou dans les rigidités d’hier …nous avons tous le droit, nous avons tous le devoir de décrire et de commencer à préparer la cité idéale … »

Et ce message, ce cri d’urgence, nous l’adressons volontiers à Charles Michel, Charles II, en espérant qu’il ne faudra pas venir à l’occasion de sa fin de mandat …en 2048…pour lui tenir ce même discours…

Les conseillers communaux écolos de Wavre

  • Françoise Van Lierde
  • Tylette Aupaix
  • Arnaud Demez
  • Jean Goossens

Avec un clin d’œil à ceux qui nous ont précédés et/ou accompagnés durant ces 24 années

  • Pierre Chaidron
  • Serge Choquet

16:59 Écrit par Arnaud DEMEZ Chef de groupe dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aubecq |  Facebook |

Commentaires

LA BELLE COMPLICITE ENTRE ECOLO ET MR ! C EST NOUVEAU CA VIENT DE SORTIR ET CA A BIEN BERNER LES ELECTEURS

Écrit par : ANTIECOLO | 29/11/2006

Pas de complicité et de la lucidité Courageux anonyme anti-écolo permettez-moi de vous répondre ces quelques mots.
Depuis l'entrée en fonction comme bourgmestre de Charles Aubecq en 1983, Ecolo est présent au conseil.
Par la voix de Pierre chaidron d'abord, de Françoise Van Lierde, Jean Goossens, Serge Choquet et votre serviteur ensuite, Ecolo a souvent condamné les errements de la politique libérale menée dans notre commune depuis lors.
Doit-on rappeler ici nos combats pour la publicité de l'information (l'affichage public à Wavre a été interdit), pour un fonctionnement plus démocratique et transparent du conseil communal, pour la préservation de la nature, contre le zoning nord, le contournement nord, le lotissement du Champ Ste Anne, et j'en passe....
Nous ne partageons pas la politique menée par la majorité mais nous savons aussi que face à nous, nous avons des personnes qui en tant que telles méritent notre respect et d'être parfois les victimes consentantes de nos traits d'humour.
Une fois en 24 ans!!!!
Bien à vous.

Écrit par : Arnaud Demez | 30/11/2006

Les commentaires sont fermés.