19/09/2006

QUAND LES PANNEAUX D'AFFICHAGE S'ETENDENT...

Vous êtes nombreux à nous interpeller en ces termes "on voit du bleu partout"..."heureusement que vous êtes là pour proposer autre chose"...

La marée bleue inonde les jardins et les propriétés de personnes qui ont marqué leur accord par écrit. Elle inonde aussi les panneaux publics d'affichages.

A vous de juger!...

Voici le panneau à l'entrée du cimetière de Wavre. En rouge, le contour du panneau avant les ajouts de la LB (Liste du Bourgmestre). Est-ce ça construire l'avenir???????????

 

21:28 Écrit par Arnaud DEMEZ Chef de groupe dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : affichage |  Facebook |

Commentaires

Bien dit !!! Je suis également consterné par le gâchis environnemental causé par la très agressive campagne bleue qui n'hésitent pas à faire coller des affiches sur les magasins et immeubles abandonnés, sur les espaces publicitaires, sur l'espace ECOLO en face du Colruyt; à poser des panneaux sur les lieux publics (carriole sur le square Leurquin), sur les poteaux des lampes à la sortie du parking CHAMPION (et sans autorisation de la gérante - je me suis renseigné)... En ce qui concerne le cimetière, je m'y suis rendu début septembre pour commémorer le triste anniversaire du décès de mon jeune frère et j'ai peu apprécié le racolage qui y est fait !
Il est vrai qu'engager des chômeurs et les rétribuer pour "coller sur tout ce qui est vierge" et "casser la gueule de tout opposant" me fait furieusement penser à d'autres temps, l'huile de ricin en moins...
Si l'octroi de subsides pour les campagnes mènent à ça... Au fond, la règle de la proportionnalité revient à favoriser très confortablement les personnes déjà au pouvoir. Cette règle est donc injuste !
Enfin, cet après-midi, j'ai été estomaqué de voir le futur dictateur faire un "speech" dans la rue Charles SAMBON, parmi les personnes attablées à la taverne d'un membre de la liste (comme un dénommé Adolf dans les années '30)... Il était présenté et protégé par un homme assez costaud...

Écrit par : Le dégoûté | 23/09/2006

Les commentaires sont fermés.